Certification blockchain des diplômes ESILV



L’ESILV, pionnière dans les usages Blockchain, certifie ses diplômes en s’appuyant sur cette technologie.




L’ESILV qui forme des ingénieurs notamment dans les domaines de l’Informatique et de la Finance, a noué un partenariat avec la société Paymium, leader européen de la technologie Bitcoin, basée à Paris, pour rendre ses diplômes infalsifiables et facilement vérifiables.

La blockchain est le registre public des transactions sécurisées par le protocole Bitcoin.

Ce protocole permet à chacun, sans autorisation ou contrat préalable, de coopérer sur internet avec les autres participants pour stocker et mettre à jour cette base de données, dite Blockchain. Les participants forment ainsi le réseau Bitcoin, qui s’ajoute à d’autres réseaux ouverts sur internet comme le web ou le courrier électronique.

Processus de vérification

L’ESILV revendique publiquement l’adresse 1LtRb89nFo8nzFSqZcWajhsmPgbe4NkAGY comme étant celle ayant servi à mener l’opération de certification des diplômes de la promotion 2015.
http://diploma.report/issuers/school_list

1. L’étudiant est diplômé.

  • L’école numérise le diplôme de l’étudiant (l’école est obligée de passer par cette étape à moins que le rectorat coopère et se « convertisse » à la technologie blockchain, ce qui pourrait faire économiser du temps et de l’argent à tous) ;
  • L’école rentre la copie numérique du diplôme sur un site dédié crée par Paymium : http://diploma.report/ ;
  • Ce faisant, le site « hashe » la copie numérique du diplôme (par SHA 256) ;
  • Paymium écrit sur la blockchain ​cette empreinte numérique (pour le compte de l’école) ​à l’aide de l’adresse de l’école et conserve l’empreinte numérique de cette transaction ;
  • Sur diploma.report, l’étudiant conserve et peut télécharger à tout moment trois choses distinctes : une version numérique du diplôme, l’empreinte numérique du diplôme (le hash) et l’empreinte numérique de la transaction écrite dans la blockchain.
  • L’étudiant est encouragé à garder la copie numérique de son diplôme. Cependant, s’il la perd, il peut la retrouver sur diploma.report.

2. L’étudiant diplômé postule à une offre

  • Il envoie la version numérique de son diplôme (le pdf = A2)
  • Il envoie dans le même temps le hash du diplôme (A3)
  • Il envoie aussi le hash de la transaction blockchain (A4)

3. L’Entreprise souhaite vérifier que le diplôme de l’étudiant est correct

  • L’entreprise télécharge le diplôme de l’étudiant (le pdf reçu) ;
  • Elle calcule l’empreinte numérique de ce document et vérifie que c’est bien le hash (A3) que lui a également envoyé l’étudiant ;
  • L’entreprise va sur un site d’exploration de la blockchain comme blockcypher.com et rentre le hash de la transaction blockchain (A4). L’entreprise voit apparaître alors l’adresse​ de l’école comme origine de la transaction ainsi que l’empreinte de la version numérique du diplôme (A3)​​. Ceci constitue une preuve cryptographique que le diplôme de l’étudiant reçu par l’entreprise est correct​.



Brochure
Candidature

En savoir plus ?

Demandez-nous une documentation !

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont à remplir obligatoirement et correctement.